Les enfants et la chiropratique : 5 raisons de consulter

Les enfants et la chiropratique : 5 raisons de consulter


Le chiropraticien est un professionnel de la santé qui s’intéresse à l’examen, au diagnostic ainsi qu’au suivi thérapeutique et à la prévention des troubles d’origine neuro-musculo-squelettiques, c’est-à-dire les nerfs, les muscles, les os et articulations. L’objectif étant d’optimiser la santé en aidant le corps à exprimer son plein potentiel, la chiropratique est accessible à tous, et tout particulièrement aux enfants et aux bébés. Toutefois persiste la question : «Qu’est-ce qui m’amènerait à consulter un/une «chiro» avec mon enfant?» Il y a plusieurs réponses à cette question, en voici quelques unes.

1. La colonne vertébrale et le système nerveux des enfants et des bébés sont en grand développement, particulièrement dans la première année de vie. L’alignement optimal de la colonne et son mouvement adéquat sont tous deux essentiels à une bonne communication entre leur cerveau et leur corps.

2. La position intra-utérine et l’accouchement peuvent créer un stress et certaines problématiques mécaniques chez le nouveau-né, tout particulièrement lorsque certaines interventions sont nécessaires, telles que l’utilisation de forceps, de ventouse ou le recours à une césarienne. Il est de plus en plus commun de voir des parents qui apportent leur poupon âgé d’à peine quelques jours pour une vérification préventive. Après avoir effectué un questionnaire détaillé de la grossesse et de l’historique de l’accouchement, le chiropraticien examine attentivement le nouveau-né à la recherche de restrictions articulaires ou de tensions musculaires qui pourraient l’affecter.

3. Nous pouvons peut-être vous aider avec votre allaitement ! Plusieurs éléments peuvent interférer à une bonne mise au sein, une succion efficace ou un transfert de lait adéquat. Le chiropraticien vérifiera entre autres s’il y a des blocages vertébraux qui pourraient empêcher la rotation ou l’extension du cou, qui sont primordiales à la prise du sein. Également, les chiropraticiens peuvent avoir recours à un examen de la mâchoire (articulation temporo-mandibulaire) et des os crâniens, encore malléables à cet âge.

4. De zéro à cinq ans, les enfants subissent de multiples traumatismes de toute sorte, dont certains sont plutôt notables. Il peut s’en suivre des raideurs ou des dysfonctions qui persistent, le tout sans nécessairement présenter de la douleur. Les examens et suivis préventifs deviennent alors intéressants afin d’éviter le développement de douleurs ou de compensations.

5. Bien que la prévention soit toujours la meilleure option, vous pouvez consulter en chiropratique si vous remarquez les éléments suivants chez votre enfant :

  • Vous remarquez une restriction dans le mouvement du cou, de la tête ou d’une autre partie du corps de l’enfant (exemple : tourne seulement d’un côté) ;
  • Il y a moins de cheveux sur une portion de la tête du bébé ou un côté de son crâne est plus plat ;
  • Votre bébé pleure souvent, est irritable, évite certains mouvements ;
  • Vous êtes inquiets d’un possible retard dans le développement moteur de votre enfant ;
  • Votre enfant se plaint de douleurs, de maux de tête;
  • Vous percevez un changement ou une anormalité dans la morphologie de l’enfant (exemples : colonne vertébrale en «S», épaule plus élevée, tête avancée vers l’avant).

Sur ce, il me fera plaisir de répondre plus en détail à vos questions. D’ici-là je vous souhaite une magnifique grossesse et une rencontre des plus heureuses !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *