Course à pied: 5 étapes clés pour une saison optimale !

Course à pied: 5 étapes clés pour une saison optimale !

La météo printanière et estivale est à nos portes, ce qui est également signe que la saison de course à pied extérieure battra bientôt son plein. Pour vous aider à en tirer le plus d'avantages possibles, nous vous partageons nos conseils.

1. Analysez vos chaussures


La première question à se demander devrait être, ai-je l’équipement adéquat pour entamer mon entrainement? La course étant un sport répétitif, il est possible que la saison dernière ait eu raison de l’intégrité de vos chaussures de course. L’usure est visible d’une part ou d’autre de votre soulier de façon plus importante? L’arche plantaire s’est affaissée ou est trop prononcée? Peut-être qu’il y aurait lieu de modifier votre patron de course? Attention, il existe plusieurs modèles et plusieurs tendances dans le monde de la course à pied, assurez-vous que l’achat de chaussure de course respecte la mécanique de votre corps, ainsi que votre morphologie. Les surfaces sur lesquelles vous exercerez votre sport ont également un lien avec votre choix de chaussure. Au besoin demandez conseil à un professionnel. Vos fondations seront solides pour mieux bâtir vos performances et prévenir l’apparition de douleurs.

2. Échauffez vous adéquatement


Assurez-vous de vous échauffer de la tête au pied avant vos séances de course. Ceux-ci activeront les principaux groupes musculaires de votre corps ainsi que votre circulation sanguine. S’échauffer doit obligatoirement faire partie de votre routine pour prévenir les blessures.

3. commencez doucement


Vous voulez battre vos performances de l’été dernier? Il faudra être patient pour atteindre cet objectif. L’erreur la plus fréquente chez les coureurs qui ont pris un temps de pause est de retourner trop rapidement à leurs anciens rythmes. La course à pied est un sport d’impact qui est exigeant pour les articulations du membre inférieur. Une progression trop rapide peut entrainer une surcharge augmentant de ce fait le risque de blessure. Pour remédier à cela, nous vous suggérons un entrainement d’intervalle entre la marche et la course. À mesure que votre endurance s’améliore, augmentez progressivement votre intensité.

4. ne pas négliger la récupération


Vous voulez battre vos performances de l’été dernier? Il faudra être patient pour atteindre cet objectif. L’erreur la plus fréquente chez les coureurs qui ont pris un temps de pause est de retourner trop rapidement à leurs anciens rythmes. La course à pied est un sport d’impact qui est exigeant pour les articulations du membre inférieur. Une progression trop rapide peut entrainer une surcharge augmentant de ce fait le risque de blessure. Pour remédier à cela, nous vous suggérons un entrainement d’intervalle entre la marche et la course. À mesure que votre endurance s’améliore, augmentez progressivement votre intensité.

Selon les auteurs du livre Course à pied, Le guide d’entraînement et de nutrition KMag : « La gestion inadéquate du volume d’entraînement est la cause principale de blessure ».

5. soyez à l'écoute de votre corps


Si vous vous sentez épuisé suite à une séance et vous n’avez pas la force de chausser vos souliers le lendemain, il se peut que votre corps vous envoie un message. Il est important de l’écouter. Le risque de blessure est augmenté lorsque notre corps est fatigué. Prenez un temps de repos. Il est aussi important d’être à l’écoute de nos blessures et de se soigner adéquatement s’il y a lieu.

Si vous avez déjà souffert d’un problème neuro-musculo-squelettique lié à la course, consulter votre chiropraticien/ne de manière préventive avant d’emprunter les sentiers peut être une option intéressante pour vous. Il nous fera plaisir de vous fournir des conseils additionnels pour votre condition.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *